Double Date With Death x Elzo Durt — L’Au-delà


Dans l’au-delà, après la fin de tout et le début de tout autre chose, ou au milieu des étoiles, que trouvera-t-on ? Pas de preuves tangibles pour le moment, rien que des pistes, des superstitions, des croyances à-peu-près plausibles, des volontés de rien du tout ou de trop-plein jusqu’à la fin des temps. Après la vie et donc dans l’Au-Delà (leur premier album, sorti chez Howlin Banana Records, se nomme comme ça), les membres de Double Date With Death, eux, se figurent le monde avec un château-fort sans pont-levis, isolé dans une forêt bien épaisse, le genre dans laquelle les aventuriers un peu trop téméraires se perdent sans véritable espoir de marche arrière.

Aventuriers de l’arche retrouvée

Pour illustrer cette idée de l’au-delà fantasmée par la présence, assurément originale, d’un château-fort — les Américains n’en ont que très peu sur leur continent, de châteaux, alors ceux-ci prennent instinctivement un caractère très lointain et très fantasmagorique —, Double Date With Death a fait appel a l’illustrateur bruxellois Elzo Durt, artiste auquel on pense, et depuis quelques années, instinctivement dès lors que l’on songe au psychédélisme retranscrit en musique — via les synthés new-wave de La Femme et ceux, cold-wave plutôt, du Prince Harry, les guitares de Thee Oh Sees, le sanza de Francis Bebey…

Elzo, dont c’est, après Kaviar Special, la seconde collaboration avec un groupe signé chez Howlin Banana, le label que l’on avait exposé l’an dernier : « Pour la description, c’est assez simple, ils m’ont dit qu’ils voulaient quelque chose de médiéval », dit-il simplement. « Le casque d’armure médiéval et le château me sont venus à l’esprit. Il fallait ensuite lui donner un ton plus psychédélique, avec la galaxie dans le casque et le sortir de son univers purement médiéval. Du coup, décider de le mettre dans une forêt, et qu’il devienne comme un temple oublié maya ou inca avec les trois aventuriers de Double Date With Death qui le découvrent. »

Kaviar Special x Elzo Durt – 2

Le son

Un trio de Québécois, signé sur un label francilien et qui profite des talents d’un illustrateur bruxellois : L’Au-Delà vu depuis la francophonie, et qui use, afin de manifester des velléités psychédéliques, d’artifices anglo-saxons. Le second album de Double Date With Death sonne garage, psyché, pop, et se prononce dans un Français qui se fait même parfois fluorescent, comme sur ce single qui réutilise lui aussi la forêt médiévale d’Elzo Durt. On parle beaucoup du Québec depuis des années grâce à la très belle activité de ses scènes rap (Loud, Fouki, Koriass), pop variétale (Hubert Lenoir, Peter Peter, Monogrenade), rock progressif (Godspeed You ! Black Emperor, Suuns, A Silver Mt. Zion). Ajoutons ainsi la scène pop garage au répertoire.

Double Date With Death (Facebook / Bandcamp)

Elzo Durt (Site officiel / Facebook / Mixcloud)

Double Date With Death, L’Au-delà, 2020, Howlin Banana Records / US Resurrection Records, artwork par Elzo Durt

Comments

comments