Loud – Tout ça pour ça


Une couronne de lauriers d’or sur un fond noir (et sa silhouette camouflée dans l’obscurité) pour illustrer Une année record, un smartphone qui a laissé des traces à l’intérieur d’un bouquin pour New Phone, et désormais, une capture d’écran de sa propre fiche Wikipédia (Nom de naissance, Naissance, Activité principale, Genre musical etc.) pour Tout ça pour ça… Adepte des pochettes d’albums littérales et décalées, le rappeur canadien Loud franchit une nouvelle étape avec la sortie de ce troisième album, et avec cette pochette très maligne qui résume tout, et qui formule ce sentiment, terrible, qui consiste à accepter la vacuité de toute création, en même temps qu’on accepte l’idée d’uniformité générale. Je crée, donc je suis (sur Wikipédia). Comme tout le monde ?

L’immortalité, pour quoi faire ?

Le visuel de Tout ça pour ça, c’est aussi, d’une certaine manière, la version moderne d’Une année record (avoir sa bio sur Wikipédia en 2019, c’est un peu, quoique pas tout à fait, comme avoir sa couronne de lauriers dans la Rome antique), et une formulation nouvelle de cette idée, chantée dans « Devenir immortel (avant de mourir) », l’un des tubes qui l’a fait connaître, au Canada et ailleurs. « J’voulais seulement devenir immortel avant de mourir ». Et maintenant ?

Dans Les Plages d’Agnès (2008), de la réalisatrice française Agnès Varda, il y avait cette très jolie scène, où on la voit acheter, sur une brocante, des fiches biographiques éditées dans une collection ancienne, et regroupant les plus grands noms du cinéma mondial. Elle achète celle de son mari et compagnon de vie, Jacques Demy, et puis la sienne, le geste plein de douceur et de nostalgique palpable. « Tout ça pour ça », aurait-elle pu dire alors…

Le son

Loud, c’est le rappeur de tous les records au Québec, celui qui est devenu, avec le morceau « Toutes les femmes savent danser », le premier artiste à placer un titre titre rap à la première position en radio au Québec. Paroles globalement en français et « compositions à l’américaine », le son de Loud a aussi marqué pour son petit chef-d’œuvre « Devenir immortel (avant de mourir) », tube plein de spleen et de bonnes idées qui lui a permis, aussi, de continuer à fréquenter la cellule du rap indé québécois, où beaucoup de choses se passent depuis quelques années (Dead Obies, FouKi, Koriass etc.) Sur Tout ça pour ça, il est accompagné par une flambée de compositeurs : Billboard, Banx & Ranx, Realmind et les deux réalisateurs Ruffsound et Ajust. Le morceau « Médailles » devrait vous rester en tête, et « Salles combles » devrait vous la faire dandiner. « Fallait y aller », lui, devrait mettre tout le monde d’accord.

Loud (Site officiel / Facebook / Instagram / Twitter / Bandcamp / YouTube)

Loud, Tout ça pour ça, 2019, Joy Ride Records / A+LSO / Sony Music

Comments

comments