Toro y Moi x Harry Israelson – Outer Peace


Il y a un an, le compositeur allemand Nils Frahm sortait l’album All Melody (2018, Erased Tapes), un album qu’il décidait d’illustrer avec une photo (très belle, signée Lia Darjes) du studio d’enregistrement qu’il avait obtenu quelques mois auparavant au sein du complexe de Funkhaus (Berlin-est, bordure de Spree). L’objectif ? Rappeler l’importance, pour un musicien, de son environnement créatif.

Créer pour vivre

Une photo du lieu où tout se construit, et où la magie opère, comme entrée première : la démarche est quasiment la même, cette année, pour l’Américain Toro y Moi, qui a choisi pour sa part de se faire photographier, afin d’illustrer son nouvel album Outer Peace, non pas directement en studio, mais aux côtés des instruments et du matériel qui ont permis à cet album de prendre vie : des synthétiseurs, surtout, et un ordinateur dont jaillit la lumière (divine ?) sont ainsi disposés autour de l’artiste plongé, à l’instant où la photo est prise, en pleine session de travail.

La photo en elle-même est issue d’un clip, celui de « Freelance », réalisé par Harry Israelson, et rappelle que cette « paix extérieure » qu’indique le titre, elle ne peut être possible, chez celui qui créer (de la musique en l’occurrence), qu’en présence de ces outils sans qui le musicien n’est finalement pas grand-chose. En s’attardant trop longtemps à leurs côtés, ceci dit, il peut même n’être carrément plus rien : au terme du clip, c’est ainsi une version de Toro y Moi sans chair ni muscles pour lui couvrir les os que l’on retrouve assis devant son ordinateur, à pianoter consciencieusement…

Le son

Un an après la parution de son dernier album en date Boo Boo, Chazwick Bradley Bundick, du genre très productif, fait paraître cette année Outer Peace, un album qui sent effectivement une fois encore la grande liberté, et qui est sur le point de réitérer une formule qui a déjà si bien fonctionné par le passé : voix autotunée, basse disco, ambiance funky. Depuis l’Amérique du Nord, une fois encore : l’un des grands albums de pop (version synthés vintages) de l’année, tous continents confondus.

Toro y Moi (Site officiel / Facebook / Instagram / Twitter / YouTube)

Toro y Moi, Outer Peace, 2019, Carpark Records, artwork par Harry Israelson

Comments

comments