Mixtape Néoprisme x Princesse


Mixtape Princesse

Après les lives d’Hollydays (20h) et de Santoré (21h), ce jeudi 1er octobre (Nuit Néoprisme #2), c’est par le biais du DJ set du grand garçon Princesse qu’il faudra piétiner comme il se doit le sable fin quoique factice de la scène bordant LaPlage de Glazart.

Et parce qu’il aime à peu près autant les pourcentages (sic) que les ambiances évocatrices d’éther et de romances pas toujours sévères, Anthony nous assure que son set de jeudi devrait comporter « environ 75% » de ce qui se trouve déjà ici, au sein d’une mixtape dont il a tenu à commenter chacune des particules qui la compose.

Un garçon qui a décidément autant de choses à dire qu’à chanter, puisque l’on avait déjà, au mois de mai dernier, parlé « pochettes d’albums » à ses côtés, en marge de la sortie d’un EP – Permanent Heartbreak, part II – qui sort très bientôt.

Ce jeudi 1er octobre, 22 heures, LaPlage de Glazart.

Mixtape commentée

JJ, « Things Will Never Be The Same Again »
On n’aura jamais exploité avec autant de finesse les émotions du type « se souler au mojito en hiver », « regarder le plafond depuis le lit d’un 15 m2 » ou « être fasciné par l’héroïne tout en venant d’une famille bourgeoise bien sous tous rapports ».

Friends, « My Boo »
Une super reprise qui me rappelle mon séjour à New York : j’avais pas beaucoup d’argent et j’allais voir des groupes sexysensible comme eux pour une poignée de dollars dans des salles de concerts de Brooklyn qui n’en étaient pas vraiment.

Tops, « Picture You Staring »
Ce combo guitare groovy / voix sensuelle est la version musicale d’une glace vanille-fraise partagée avec la plus jolie personne que vous connaissez.

Saada Bonaire, « You Could Be More As You Are »
Saada Bonaire, c’est un projet de studio des années 1980 mené par deux chanteuses du genre bombe sexuelle, qui mélange les machines de l’époque à des gimmicks pseudo-orientaux. C’est froid et sexy à la fois, austère et dansant, bref c’est magnifique.

Tom Tom Club, « Genius Of Love »
Bah c’est ce qui s’appelle un tube, il en faut toujours un, dans un mix.

Au Pairs, « We’re So Cool »
Ce groupe, c’est un peu le pendant féminin de A Certain Ratio, mais comme c’est toujours un peu sexiste de comparer un groupe « de filles » à un référent masculin, je ferais mieux de dire que c’est juste un des meilleurs groupes punk-funk de tous les temps.

Ace Of Base, « All That She Wants »
Il paraît qu’il faut trouver Ace Of Base kitsch, mais j’adore ce morceau: la ligne de basse très simple, les mélodies vocales touchantes, les paroles toutes simples, en forme d’ode au sexe sans lendemain façon girl power : « So if you are in sight and the day is right / She’s the hunter you’re the fox / The gentle voice that talks to you won’t talk forever / It is a night for passion / But the morning means goodbye ».

Ruth, « Mots »
Bon, moi je trouve ça super pop, mais je suppose que c’est la chanson la moins accessible du mix. Ruth était un trio très élégant, d’une beauté froide à en faire pleurer, qui a évidemment fait un flop à son époque.

Charlift, « Amanaemonesia »
Après Ruth, c’est pour réchauffer l’atmosphère.

Grimes, « Oblivion »
Oui, bon, deux tubes, dans un mix, c’est bien aussi.

Le Tigre, « Decaptacion (DFA Remix) »
La définition d’une « killer track ».

Tata Vega, « I Need You Now »
C’est surtout pour le nom du groupe. Mais ça n’en est pas moins un excellent morceau disco-soul-funk.

Altered Images, « I Could Be Happy »
Parce que nous pourrions être heureux.

Lower Dens, « To Die In L.A. »
J’aimerais vivre à l’intérieur de la voix de la chanteuse de Lower Dens, je suis sûr que tout y est enveloppé d’une jolie lumière bleue pâle.

LL Cool J, «  I Need Love »
Spéciale dédicace à tous ceux qui en ont un peu marre de mater True Detective tout seul le dimanche soir.

Princesse (Facebook / Bandcamp / SoundCloud)

Retrouvez l’interview fleuve et noctambule de Princesse chez nos partenaires de La Nuit Nous Attendra.

Princesse, Permanent Heartbreak Part II, 2015, pochette par Mathilde Robin

Visuel : © Mathilde Robin / Ingrid Luqet Gad / Anthony Alias

Vous aimerez aussi

Santoré x Mathilde Bedouet – Rochefort Pour la pochette de Silverado, le 3e EP de Santoré, Antoine et Mathieu Gouny avaient fait le job en interne. C'est en effet à leur mère - Sophie Gouny-Rampal - qu'était revenu le privilège d'illustr...
Mixtape Néoprisme x Swann & Moriarty Varzea, nous dit-on, renvoie à l’état de la forêt amazonienne, lorsque celle-ci se trouve inondée par les crues saisonnières. C’est que de l’immense forêt du continent sud-Américain, le Français Swa...
Mixtape Néoprisme x Kanzi Sur Néoprisme, on s’intéresse depuis un moment à ce qui provient des esprits gloutons et polyvalents d’Animal Records, eux qui ont la particularité de penser à la fois leurs affaires en terme de f...
Mixtape Néoprisme x Remo Elle nous a tapé dans l’oeil, cette forêt pointue et en 3D qui illustre Green, le nouvel EP du trio rémois Remo designée par Benoit Pelletier, photographe français dont le travail nous aura fait pen...
Mixtape Néoprisme x Loframes L’été sera doux. Parce qu’il s’agira de le passer, cet été, et parmi d’autres contentements estivaux, avec cette mixtape qui sent la crème après-Soleil, le Panaché pas trop alcoolisé, les vêtements ...
Mixtape Néoprisme x Part Company Sur la pochette de Manfred, deux perruches, tête contre tête et plumes contre plumes, contemplent l’horizon, peuplé de récifs montagneux, de forêts velues, de ciel où le bleu est bien plus dominant ...

Comments

comments