Mac de Marco – This Old Dog


Dans la vidéo de « This Old Dog », le morceau qui donne son nom au nouvel album de Mac DeMarco, un chien, qui pourrait être la Fidèle Lassie (vous vous souvenez de ce chien ?), déambule, sans vraiment avancer, dans un décor fait de multiples symboles cartoonesques, symboles qui s’avèrent être les composantes de la pochette de ce nouvel album. Processus similaire pour « My Old Man » (remplacer le chien par un squelette), pour « One More Love Song » (remplacer le squelette par un piano) et pour « On the Level » (remplacer le piano par un type qui ressemble à la Mort ou à l’Empereur Palpatine).

Le léger pour dire le grave

Reste à savoir ce qu’ils veulent dire, ces symboles (proches de ce qu’avaient fait les Italiens de Weird Black) récurrents dans l’univers iconographique lié à ce nouvel album. Pas à exclure qu’ils ne veuillent rien dire (quand on connaît un peu le genre de Mac DeMarco, c’est même très possible), d’autant plus que c’est Mac lui-même qui a tout dessiné. Pêle-mêle : une épée qui ressemble plus à un jouet qu’à une arme, un chien, une niche, un os (sûrement celui du chien), un ver de terre, une guitare, une batterie, tout un tas d’autres choses pas toujours identifiées, et la tracklist de l’album émiettée au sein de cette panoplie d’images, posées sur un fond jaune clair, coloris ensoleillé, s’il en est.

Et tant mieux si l’album est dans cette verve graphique, chaude et ronde comme un joli après-midi de soleil passé à la cool, bronzette et binouse fraîche au programme. Car l’album, loin d’être une ode à la glandouille grandiose et un peu branleuse (c’est un peu l’image que l’on a du bonhomme lorsque l’on ne fouille pas trop les choses), parle en réalité du géniteur de Mac, père absent qui abandonna le fiston à un âge où il n’était pas tellement possible, pour lui, de protester contre ce manquement parental (4 ans, c’est petit). This Old Dog, ainsi, c’est ce vieux Papa-pas-là, caché suffisamment longtemps dans cette niche figurée sur ce visuel pour avoir pu engendrer, c’était inévitable, quelques légers remords chez le gentil Mac DeMarco.

Le son

« Look in the miroir who do you see / Someone familiar, surely not me / Oh no, looks like I’m seeing more of my old man in me ». Mac DeMarco met les pieds dans le plat : sa grande crainte, exprimée ici sur le single « My Old Man », c’est donc de ressembler à ce père, alcoolique et absent, qui l’a délaissé alors qu’il n’était qu’un gentil et innocent petit enfant. Loin des pitreries de ses précédents disques, le Canadien DeMarco sort cette fois l’album d’un règlement de comptes avec ce repère paternel invisible, autant qu’avec lui-même. Cathartique.

Mac De Marco (Bandcamp / Facebook / Twitter / Instagram)

Mac DeMarco, This Old Dog, 2017, Captured Tracks, 41 min., artwork par Mac DeMarco

Comments

comments