JUL x Koria – Je ne me vois pas briller


Il y a deux ans, le Français Denis Rouvre mettait en scène, via cette photo destinée à devenir la pochette de To Pimp A Butterfly, troisième album de King Kendrick Lamar, une vingtaines de niggas étalés, billets de banque dans les mains, tétons à l’air, chaînes en or et bouteilles ouvertes, sur la pelouse de la Maison-Blanche. Impact frontal pour message forcément politisé : on faisait référence, via cette image coolos et provocatrice, aux violences policières qui touchaient, depuis des mois déjà, la communauté noire au pays de l’Oncle Sam et de l’oncle Donald (lui n’était pas encore au pouvoir, mais son ombre commençait déjà à se dessiner). Black power.

Kendrick Lamar x Denis Rouvre – To Pimp A Butterfly (2015)

Ersatz

Référence assumée par le rappeur lui-même (ce qui évitent à certains de hurler au plagiat honteux…), la pochette de Je ne me vois pas briller, le nouvel album de JUL, reproduit la même logique que la pochette du Kendrick. Sauf que la Maison Blanche a été remplacée par un panorama de la cité phocéenne avec la basilique Notre-Dame-de-la-Garde qui domine le tout, et que c’est la team JUL, avec le signe du rappeur affiché par la plupart des protagonistes excités du tableau, qui se trouvent à leur tour étalés au pied de la ville qui a vu l’« OVNI » émerger ces dernières années. La référence au titre du disque, lui, est trouvée via ce coucher de Soleil que l’on constate, en train de s’effectuer derrière le tableau. Brillant.

Autre différence, notable, entre le travail de Denis Rouvre et celui de Koria, graphiste et designer côté dans le game (auteur notamment des magnifiques pochettes de SCH ou Deen Burbigoqui a signé cet artwork-là : si la pochette du Kendrick a instantanément intégré, par la force symbolique de son audace politique, le Panthéon des plus grands artworks marqués hip-hop ricain de tous les temps, celle de JUL, parce que le fond photoshopé est bien trop net et que la petite bande s’avère bien trop poseuse pour donner la sensation d’une légitimité quelconque, tombe pour sa part complètement à l’eau (dans celle du Vieux Port, sans doute). Et donne l’impression, plutôt que d’un crew tout puissant honorant son leader, saint patron de sa propre cité, d’une photo prise à la fin d’une colonie de vacances itinérante avec dernier passage obligé par la grande ville de Marseille…Cheese.

Le son

Autotune, auto-glorification, auto-domination, toujours, revendiquée sur cette ville de Marseille dont il se fait décidément le nouveau parrain. Jul « ne se voit pas briller ». Mais vu les chiffres stratosphériques qui accompagnent chacune de ses productions, il semblerait bien que d’autres le fassent pour lui…

JUL (Facebook / Twitter / Youtube / Instagram)

Koria (Site officiel)

JUL, Je ne me vois pas briller, 2017, Believe Recordings, artwork par Koria

Vous aimerez aussi

Niska x Koria – Commando Le rappeur, en France comme ailleurs, aime se mettre en scène. Dans ses textes, dans ses clips, sur ses pochettes, la démarche est inhérente au genre, qui fait bien souvent de la glorification de sa...
Fyfe x Simon Bray – The Space Between L’année qui vient de s’écouler fut particulièrement complexe pour Paul Dixon. Le jeune anglais, qui avait sorti, via son projet Fyfe, le superbe Control il y a trois ans (alors illustré par Sophie D...
Dj Shadow x Paul Insect – The Mountain Will Fall Déjà créateur de l'artwork de The Outsider, cet album qu'il avait dû illustrer en 2006 via ce jeune garçon sapé comme Zorro (masque posé sur le nez, cape noir et chapeau) et portant un vinyle dans c...
À travers le prisme de : Camp Claude Avant d'étaler sa voix suave, patiente et caressante sur les productions globalement post-punk et new wave de deux de ses plus illustres contemporains (Leo Hellden et Mike Giffts de Tristesse Contempo...
Booba x Discipline Studio x Romain D’Abrigeon – Nero Nemesis Après s’être mis en scène sur les visuels de ses 7 premiers albums, de manière plus ou moins pudique (il exhibe son torse tatoué et bodybuildé sur 3 de ses 7 pochettes…), Booba a choisi d’utiliser l...
Seth Gueko x Adrien Lacheré – Professeur Punchline Le premier regard porté vers la pochette de Professeur Punchline, le prochain album de Seth Gueko, renvoie vers la figure romanesque du docteur Hannibal Lecter. Parce que la dentition sans peau tato...

Comments

comments