Fetty Wap x Diwang Valdez – Fetty Wap


Fetty Wap x Diwang Valdez – Fetty Wap

Fetty Wap est né avec un glaucome congénital à l’œil, une maladie responsable, à terme, de la destruction totale du nerf optique, et donc de cécité. L’annonce, initiale et irrévocable, d’une existence qui ne pourra être que différente. On a toutefois cru pendant longtemps, simplement parce que c’est ce qu’il laissait entendre, que cet œil gauche, définitivement fermé depuis l’âge de ses 6 mois, avait été perdu suite à un accident subi étant enfant, et dont il affirmait ne plus vraiment se rappeler (la mémoire est parfois maligne : elle efface / refoule les plus pires souvenirs…)

Prendre une faiblesse. En faire une force

Camouflé pendant longtemps aux yeux d’autrui par le biais d’une prothèse, cet œil mort est désormais parfaitement assumé par son possesseur. Mieux, comme Jamel Debbouze et son bras droit atrophié de ce côté de l’Atlantique, ou comme 50 Cent et ses 9 balles reçues dans le corps de l’autre (mille autres exemples pourraient être mis en avant), Fetty Wap a fini par faire de cette curiosité physique un avantage psychologique, si ce n’est même un avantage marketing. Qui pourrait le lui reprocherait ?

Défier le destin

Cet œil, le rappeur du New Jersey l’assume même tellement aujourd’hui qu’il en a fait l’élément dominant de la pochette de son premier album éponyme, sans doute bien conscient du fait que c’est aussi ce regard froissé et différent qui a pu, au moment de se démarquer de la masse, favoriser l’attention sur son rap qu’il qualifie lui-même, et judicieusement, de « Trap&B ». Magnifié par l’œil (photographique cette fois) de l’Américain Diwang Valdez, connu pour ses nombreux clichés et pochettes de figures du rap game US (Waka Flocka, Lil Boosie, Snoop Dogg…) et de ceux qui savent en imiter les productions (on parle ici de Jamie XX…), le regard du jeune rappeur, déjà deux fois père malgré son jeune âge (il est né en 1991), défie même ici, certain de sa force nouvelle, ce destin qui l’avait condamné à demeurer en marge. Via sa main ouverte, c’est en effet son œil droit, soit le valide, qui se trouve à son tour volontairement caché à la face du monde….

Le son

Découvert via « Trap Queen », cette drôle de déclaration d’amour à une femme qui devait aussi devenir une déclaration d’amour à un genre (le « Trap&B », comme il dit), Fetty Wap, accompagné sur la plupart des tracks par son acolyte de toujours Monty, confond donc sur ce premier album éponyme chant R&B lyrique et productions trap-music énergiques. Deux genres pas facilement conciliables et un album au charme imparable qui démontre, non pas l’œil, mais plutôt le flair d’un artiste en pleine ascension.

Fetty Wap (Site officiel / Facebook / Twitter / YouTube / SoundCloud / Instagram)

Diwang Valdez (Site officiel / TumblR / Twitter)

Fetty Wap, Fetty Wap, 2015, 300 Entertainment / Because Music, 80 min., pochette par Diwang Valdez

Vous aimerez aussi

The Limiñanas x Elric Dufau – I’ve Got Trouble In Mind vol.2 « Il y a quelques années nous avons sorti un volume 1 I've Got Trouble In Mind pour réunir tous les enregistrements qui étaient éparpillés a droite et à gauche. Les chansons enregistrées pour des tr...
Minuit x Manu Fauque – Vertigo Ici, une sphère immense (peut-être un œil, ou bien même une planète pas encore identifiée) émerge au sein d’un ciel devenu rouge et rosé, sous le regard distrait d’un oiseau qui n’a pas encore pu ...
Justice x Thomas Jumin – Woman World Wide Où est donc passé ce crucifix, qui s’avérait parfois cosmique (l’album †), parfois pierreux (Audio, Video, Disco), ou parfois pourvu d’un coloris baroque (Woman) ? Cette croix, christique et évocatr...
Chevalrex – Anti slogan Rémy Poncet, Français responsable du projet Chevalrex, fait partie de ces artistes, rares, précieux et très doués, capables de se charger non seulement de l'écriture, de la la composition et de l'inte...
The Limiñanas x Richard Bellia – Shadow People Lionel et Marie Limiñana, accoudés contre un mur, posent sous l'oeil photographique de Richard Bellia, vêtus de ces vêtements noirs qu'ils ne quittent que rarement et habillés par un rouge qui n'e...
Pascal Comelade x Thierry Guitard – Le Rocanrolorama abrégé Robert Combas, Hervé di Rosa, Max, Willem, Frederic Amat, Zush, Carlos Pazos, Sophie Calle, Les Krims, Claude Gassian, Antoine Giacomoni, Alex Barbier, Dupuy et Berberian, Patrick Loste, Ceesepe, St...

Comments

comments