Pascal Comelade x Thierry Guitard – Le Rocanrolorama abrégé


Robert Combas, Hervé di Rosa, Max, Willem, Frederic Amat, Zush, Carlos Pazos, Sophie Calle, Les Krims, Claude Gassian, Antoine Giacomoni, Alex Barbier, Dupuy et Berberian, Patrick Loste, Ceesepe, Stefano Ricci, Perejaume, Claude Viallat, Margerin, Miquel Barcelo, Joost Swarte, Miquel Barceló..et désormais Thierry Guitard : avec la sortie de l’anthologie Le Rocanrolorama abrégé, et avec l’artwork là pour en ornementer la façade, Pascal Comelade ajoute un nouveau nom prestigieux, toujours accolé à l’idée d’underground, à ces illustrateurs, bédéistes, peintres et photographes ayant planché sur la mise en images de cette musique inclassable, simplement clôturée dans les formats bâtis par ses propres soins.

Homme jouet

Illustrateur pour Libération, Rock and Folk, Marie-Claire, Politis, New Yorker, concepteur d’artworks (le dernier en date, c’était celui de Pat Kebra, dont il a conçu toutes les pochettes), auteur du roman graphique très remarqué Double Violence, ou de la biographique dessinée focus sur le gangster Dillinger, Thierry Guitard, héros underground d’un dessin libre, cynique, engagé et franchement drôle, s’est basé sur un portrait de Comelade datant des années 90, réécriture d’un portrait le présentant, de face, le regard fixe, les cheveux ébouriffés, le corps positionné devant un large soleil jauni, peut-être bien une référence aux origines catalanes d’un Français qui aura passé une partie de son existence, justement, de l’autre côté des Pyrénées. 

Thierry Guitard, qui espère bien avoir de nouveau l’occasion de travailler un jour avec Comelade « C’est Pascal qui m’a demandé de le représenter en me donnant une photo de lui dont je me suis inspiré, ainsi que d’autres photos d’ailleurs, pour obtenir un portrait intemporel comme l’est sa musique. En ouvrant la pochette du CD et au dos de celle du vinyle, on trouve un autre dessin qui est une représentation plus personnelle de Pascal. »

Ce verso, il figure en effet un Comelade vu de dos, les doigts tentaculaires comme pour mieux dire l’expertise de son doigté au piano, semblable, parce qu’il possède dans le dos un remontoir, à un jouet pour enfant ayant pour objectif unique de faire vivre le piano qui se trouve juste devant lui, instrument grandiose auquel il paraît être accroché, si ce n’est carrément soudé. Malin, Guitard fait référence ici, comme Joost Swarte sur l’artwork d’El Pianista Del Antifaz, Christian Laporte-Maso sur celui de September Song, Willem sur El Cabaret Galactica ou sur le visuel de Rocanrol Per Males Arts, à ces pianos-jouets, éléments fondamentaux de l’oeuvre d’un artiste qui, on le sait, joue en live comme en studio aussi bien avec un piano à queue qu’avec un piano à très jeunes morveux (c’est-à-dire, ceux qui se trouvent réservés aux enfants en très bas âge…) Son soleil singulier à lui.

Le son

Le Rocanrolorama abrégé, c’est le best of d’un best of de 24 morceaux, titres balancés pêle-mêle et censés résumer l’immense et longiligne carrière de Pascal Comelade, cet artiste bien en-dehors de tout format et dont il est absolument impossible, justement, de résumer en un seul disque la carrière, aussi allongé soit-il (24 titres sont regroupés ici, condensé d’une précédente anthologie qui en comptait 69…) Pour une première confrontation avec l’oeuvre du monsieur. Et pour des dizaines d’heures d’écoute, ensuite.

Pascal Comelade (Site officiel / Facebook)

Thierry Guitard (Site officiel)

Pascal Comelade, Le Rocanrolorama abrégé, 2017, Because Music, artwork pas Thierry Guitard

Vous aimerez aussi

H-Burns x Chevalrex x Brest Brest Brest – Kid We Own The Summer La peau rosée d'une fille, le rose de son chemisier, et celui du ciel au moment où celui-ci s'apprête à se coucher...Cette subtile résonance des roses, venant illustrer le très beau visuel ornant le...
Fetty Wap x Diwang Valdez – Fetty Wap Fetty Wap est né avec un glaucome congénital à l’œil, une maladie responsable, à terme, de la destruction totale du nerf optique, et donc de cécité. L'annonce, initiale et irrévocable, d'une existen...
Pharaon de Winter x Fan Yang Tsung – Pharaon de Winter L’histoire de Maxime Chamoux et de son Pharaon de Winter – le nouveau nom de (Please) Don’t Blame Mexico – est une histoire de culot. Le culot d’être capable, comme ce nageur à la peau rouge écarlat...
Nicolas Godin x Iracema Trevisan – Contrepoint La pochette du brillant premier album solo de Nicolas Godin, intervenu 18 ans après le succès mondial du premier album d'Air Moon Safari, est indiscutablement l’une des plus élégantes de l’année. Un ...
Interview : Ferry Gouw, D.A. de Major Lazer Né dans la capitale indonésienne de Jakarta, à plus de 11 700 kilomètres de Londres (on a calculé), là où il réside désormais, Ferry Gouw est aujourd’hui l’omnipotent directeur artistique de Major Laz...
Django Django x Korallia Stergides – Born Under Saturn Un esthète de bronze bâti comme l’émanation d’un fantasme antique (on pense à l’Âge d’Airain d’Auguste Rodin, semblable dans sa pose) détend ses muscles et ses os, proposant en le faisant l’étalage ...

Comments

comments