Olivier Mellano, Brendan Perry, Bagad Cesson x Benjamin Massé – No Land


L’an dernier, à Toulouse (Rio Loco), à Lyon (Nuits Fourvière), et évidemment, à Rennes (les Tombées de la Nuit), le Bagdad Cesson-Sévigné, géant collectif de musique traditionnelle bretonne basé en Ille-et-Vilaine, s’associait à Brendan Perry (le baryton de Dead Can Dance) et au guitariste rennais Olivier Mellano afin de fonder le projet No Land, fresque hybride, longiligne (une pièce unique, 45 minutes) et inclassable, au carrefour des musiques actuelles et de la « new music », visant à s’opposer, via la création sonore, à toutes revendications ou préoccupations identitaires. Une pièce libre, contre les esprits renfermés.

No Land, après avoir été interprété en live, se retrouve donc aujourd’hui sur disque, via l’aide du label World Village (Alan Stivell, António Zambujo, Omar Sosa…) et du grand réseau de distribution [PIAS]. Et pour illustrer ce projet qui ne rappelle rien d’autre, le graphiste Benjamin Massé (membre pour sa part de l’agence We Are Blow), et un visuel qu’Olivier Mellano, gourou raisonnée d’un projet radicalement singulier, nous explique :

« Avec le graphiste Benjamin Massé de We are Blow, nous avons d’abord pensé le visuel scénique avant de penser l’artwork de l’album. No Land étant une sorte d’hymne anti-identitaire, l’idée était de concevoir un « anti-drapeau », nous voulions trouver quelque chose d’à la fois universel, d’ouvert et d’un peu plus complexe qu’un drapeau. Avec l’idée de la porosité de la frontière et du ciel comme contrepoids aux limites bornées des territoires.

« Our flag is the sky »

Dans le texte de la pièce, la phrase « Our flag is the sky » est un assez bon résumé de ce que nous avons voulu mettre dans cet anti-drapeau qui est finalement devenu le visuel de l’album.

Le son du Bagad étant puissant et martial, assez militaire, il m’a semblé logique de prolonger ce mouvement par une typo offensive pour porter un message qui est aux antipodes d’un monde militarisé. Même chose pour le sigle avec ses flèches qui partent d’un point central vers l’extérieur et se dispersent aux quatre horizons. »

Le son

Percussions martiales, tensions vocales, et victoires mentales : l’alliance de trois entités que tout oppose (un collectif militant pour la préservation de la culture bretonne, un guitariste touche-à-tout, et une voix toute-puissante), mais que tout regroupe, lorsqu’il s’agit de se positionner à l’encontre d’un monde de plus en plus ouvert, et de plus en fermé. Contre les nationalismes sectaires, la voix d’un monde sans frontières. « Our flag is the sky », disent-ils ainsi.

No Land (Site officielFacebook)

Olivier Mellano, Brendan Perry, Bagad Cesson, No Land, 2017, World Village[PIAS], 38 min., artwork par Benjamin Massé

Vous aimerez aussi

L’Or du Commun x Cécile Stevens – Sapiens Des mannequins uniformes, dénudés et sans poils, s’accumulent par dizaines dans une pièce qui paraît ne pas avoir de limite. Identiques lorsqu’on les zieute de loin, légèrement différents lorsque l’...
John Grant x Jonathan de Villiers x Scott King – Love Is Magic John Grant est un garçon particulier. Exubérant, lunatique, cynique et habité par de vieux démons (« souvent très gentil, aussi », ajoutent ceux qui ont eu l’occasion de le croiser), l’Américain a...
Boy Azooga x Ben Arfur – 1, 2, Kung Fu! En 2018, à l’heure où les réseaux sociaux monopolisent les regards et les attentions, où les cultures se conforment largement, où les curiosités se détériorent à mesure que les écrans se multiplient...
Editors x Rahi Rezvani ‎– Violence Illustrer l'idée de Violence, en 2018 ? Vaste sujet, vaste ambition, et un million de possibilité pour le dire. Pour Editors, groupe de Birmingham, pas le plus subtile présent au vingt-et-unième siè...
Nick Cave & The Bad Seeds x Hingston Studio – Skeleton Tree Avec Skeleton Tree, son 16e album studio, Nick Cave livre ses Contemplations à lui. Comme Victor Hugo au beau milieu du « long » XIXe siècle, l'Australien, toujours accompagné par ses Bad Seeds, exh...
Melanie De Biasio x Stephan Vanfleteren – Blackened Cities Les villes noircies que Melanie De Biasio mentionne dans le titre de son nouvel album (Blackened Cities, pièce musicale homogène de 25 minutes), font référence à Manchester, à Détroit, à Bilbao, à c...

Comments

comments