MHD x Fred de Pontcharra – 19


La nouvelle est tombée cette semaine sur le compte Snapchat du rappeur : après son nouvel album, MHD devrait rendre son micro. Une nouvelle qui peut surprendre, compte tenu de l’âge du jeune Mohamed Sylla (24 ans) et de ses succès, d’estime et de ventes, constants depuis la sortie de sa série de freestyle Afro Trap en 2015, lui qui compte parmi ses fans Pogba, Drake où encore Madonna, qui jouait cette année au très prestigieux festival Coachella et remplissait à lui seul les 65 000 places du stade de Conakry en Guinée en 2017.

Pourtant, à y regarder de plus près, l’artwork de son nouvel album 19, qu’il avait révélé le 19 août et qui sortait hier (le 19 septembre), aurait pu nous mettre la puce à l’oreille.

« La fin d’une aventure qui vient de commencer »

La mise en scène du photographe et réalisateur Fred de Pontcharra (qui a déjà bossé avec MHD, comme sur le clip de « Afro Trap part.10 ») ne pourrait en effet être plus claire : debout, tournant le dos à son public/sa carrière, MHD semble prêt à rendre la couronne que l’on avait, si tôt, donné au « Prince de l’Afrotrap ». Une attitude d’autant plus symbolique que devant lui, également de dos, on aperçoit la silhouette d’un lion, félin craint de ses pères et tout-puissant qui a reçu, depuis plus longtemps encore, le surnom de « roi des animaux »…

La savane et son animal le plus emblématique pour les origines africaines (guinéen du côté de son père, et sénégalais du côté de sa mère), et le maillot de l’Équipe de France de football, porté fièrement sur les épaules (le 19 est a priori une référence au titre de l’album, et non pas à Djibril Sidibé, le porteur du maillot 19 durant la Coupe du Monde…), pour les racines françaises. MHD se montre tel le Booba de « Friday » : le coeur entre deux terres. « Allez les Bleus, allez les lions, moi je suis un peu des deux ».

Cette savane qui entoure MHD, on peut aussi la lire comme un désir, d’une certaine forme de retour aux racines, géographiques ou symboliques, un retour à une vie plus authentique, plus simple, loin du star-système et de ces excès : « Plus envie de rien, plus envie de musique. Cette vie n’est pas la mienne ».

Le son

« La fin d’une aventure qui vient de commencer », dit MHD dans « Rouler ». Sur 19, MHD, devenu maître dans l’interprétation de ces refrains qui tabassent et que l’on retient, parce qu’ils ne sont pas trop compliqués, avec une facilité déconcertante (« Bravo », « Oh la la »), se montre toujours soucieux de moula (« Afro Trap Part. 10 (Moula Gang) », mais également d’introspection. Et dresse, déjà, un premier bilan. « Mama m’a dit mon fils bravoLes grands du quartier m’ont dit bravo / On m’a dit le petit prince est devenu le roi » : voilà venu le temps, déjà, de se retirer. Le temps d’un instant, en tout cas.

MHD (Facebook / Twitter / Instagram / Youtube)

MHD, 19, 2018, Artside, 61 min., artwork par Fred de Pontcharra

Comments

comments