Efrim Menuck & Kevin Doria – are SING SINCK, SING


Sur le capot, le toit, le pare-brise d’une jeep au regard arrogant, se sont écrasés une vingtaine d’oiseaux, percutés en plein vol par une force inconnue et dévastatrice qui dû les mener, en un battement d’ailes, des airs au pare terre. Les volatiles sont immobiles et figés, le plus souvent sur le dos, jonchés sur la carcasse de l’imposant véhicule rouge métallisé : ils ont laissé la vie là-haut dans le ciel, et n’ont trouvé ici bas qu’une fin pathétique.

Chants du désastre

Proposée par Efrim Menuck, comme l’ensemble de l’identité visuelle du projet, cette photographie qui vient illustrer le premier album du duo Efrim Menuck & Kevin Doriaare SING SINCK, SING (ce curieux nom est un préambule à ce qui viendra après, puisque le tandem a annoncé que ses prochaines sorties se feraient sous le nom de SING SINCK, SING) est évidemment éminemment politique, comme c’est souvent le cas chez Constellation Records, le label montréalais, notamment de Godspeed You ! Black Emperor et Thee Silver Mt Zion, deux projets dont Efrim Menuck est un membre fondamental. 

Ces animaux ailés qui ont dû trouver la mort au contact d’une automobile format familial sont ainsi « mis en scène » ici au service d’un message écologiste, celui qui rappelle l’état d’une planète qui voit son écosystème faillir mais qui continue, toujours, à gaver d’essence des jeeps aux consommations importantes… La pochette paraît ainsi directement faire écho au morceau « Joy Is On Her Mount And Death Is At Her Side », complainte désespérée et bouleversée qui raconte le sort d’une forêt assassinée (derrière la voiture, c’est bien une forêt que l’on distingue sur ce visuel), et globalement à un album qui alarme, qui s’inquiète, et qui milite pour une prise de conscience globale : celle qui dit qu’à force de rouler, tête baissée, sur les éléments primitifs de notre propre planète, certains finiront par effectuer, contraints et forcés, le très grand plongeon…

Le son

Efrim Manuel Menuck – membre fondateur de Godspeed You! Emperor et de A Silver Mt. Zion – et Kevin Doria de Growing, Total Life et Hiss Tracts – forment désormais un duo. Et celui-ci, depuis Mexico et en quelques jours, s’est plongé dans l’électro maximaliste, bourdonnante, transcendée, pleine de murmures et de tourbillons bruitistes. Difficile d’accès, le disque revendique une verve « antifasciste », (le titre « Do the Police Embrace ? ») et se positionne là où ont l’habitude de se positionner les projets qui sortent du très séditieux Constellation Records : à la marge du convenu et dans les rangs de ceux qui utilisent ce qu’il est possible de créer (ici, des chansons aux formats disparates) afin de lancer l’alerte. Que ceux qui l’entendent n’hésitent pas à y répondre…

Efrim Menuck & Kevin Doria, are SING SINCK, SING, 2019, Constellation Records, 31 min.n artwork par Efrim Menuck

Comments

comments