Brace ! Brace ! x Maxime Mouysset – Brace ! Brace !


Deux humains, l’un de dos et l’autre de face. Le premier (au deuxième plan) tient dans sa main une bière, blonde a priori (Pelforth, Heineken, Kronenbourg, peu importe). Le deuxième (au premier plan), la bière sans doute tenue par la main que le cadrage de l’image ne laisse pas voir (il est, le plus souvent, plus agréable de boire à deux que seul), a deux tickets de métro / de bus dans la poche arrière de son jean bleu. Ils se font face, et l’absence de traits sur le visage du personnage le plus visible laisse absolument libre l’interprétation de leur rapport, de leur discussion, et de cette confrontation dessinée par Maxime Mouysset, auteur de ce visuel destiné à illustrer le premier album de Brace ! Brace !, sorti sur l’impeccable label Howlin Banana. Graphiste passionné de bande dessinée, ancien de l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg, Maxime Mouysset avait déjà signé la pochette du second EP du groupe, Controlled Weirdness, et cette illustration montrant une crevette en train d’être recousue, démarche baroque, par un être sans doute aussi « weird » que ce qu’impliquait le contenu de cet EP. Joint par mail, c’est donc la pochette du premier album de ce groupe de pop garage / psyché / shoegaze dont il nous explique la genèse, et les ambitions :

« Avec le groupe Brace ! Brace !, nous n’en sommes pas à notre première collaboration. La première remonte a quelques années déjà. J’étais content du résultat et en ai gardé un bon souvenir. Alors, lorsque l’occasion s’est représentée, j’ai dis : « roulez jeunesse » !

Concernant l’illustration, le mot d’ordre était de se faire plaisir et d’illustrer une image « impactante ». Pour ne pas partir dans tous les sens, on s’est échangé quelques pochettes qu’on appréciait mutuellement. À côté de ça, j’enregistre quotidiennement des images, captures d’écran, photos etc… dans différents dossiers. Elles me servent d’inspiration pour des projets ouverts, comme celui-ci. Bizarrement, plus j’avance et moins je suis à l’aise avec ce type de commande. Depuis l’obtention de mon diplôme, je suis plus habitué à répondre à des commandes dans la Presse. Le texte nous sert de rampe de lancement. Les délais, souvent très courts, nous obligent à trancher rapidement. Ça m’a appris à rester léger et spontané lorsque je cherche une idée.

Ici, le principe est un poil différent puisque il faut illustrer une pochette à partir d’un son. Après plusieurs écoutes, le son de Brace ! Brace ! m’a rappelé une première de couverture en noir et blanc d’un ancien magazine japonais que j’avais repéré quelques jours auparavant. J’ai été marqué par le cadrage. Une simple discussion entre deux personnes devient « étrange » selon l’angle sous laquelle on la regarde. Les visages plats de mes personnages n’arrangent rien à cette impression. Concernant les couleurs, je suis resté sur quelque chose d’assez primaire. Je trouvais intéressant le contraste entre la complexité du cadrage et la gamme de couleurs plutôt « simple » de la pochette. L’absence de texte sur la cover renforce encore plus cet effet, il me semble. »

Le son

Entre la pop troublée de Metronomy ou de Soft Hair ou celle qui l’est plus encore, d’Unknown Mortal Orchestra, entre le shoegaze adouci de Toy et celui, plus lunaire, de Deerhunter, Brace ! Brace !, groupe lyonnais dont les membres sont désormais basés à Paris, trouve le chemin de son propre son, et avec la complicité de Barth Bouveret de Good Morning TV à la production, livre un album interprété en langage anglo-saxon. Le groupe dit faire de la « weird pop », et s’il s’agit par là de dire que ce qui est très bizarre est très souvent également très libre, alors, on ira dans ce sens-là aussi.

Brace ! Brace ! (Facebook / Bandcamp / YoutubeSoundcloud)

Maxime Mouysset (Tumblr)

Brace ! Brace !, Brace ! Brace !, 2018, Howlin Banana Records / Modulor Music, artwork de Maxime Mouysset

Disponible le 12 octobre 2018

Vous aimerez aussi

Volage x Martin Parr – Sittin Sideways Il y a deux ans déjà, on avait vu le Mancunien Martin Parr, photographe mancunien très drôle et et membre de la prestigieuse coopérative photographique Magnum Photos (fondée par Robert Capa, Henri C...
Le Réveil des Tropiques x Caza – Big Bang Systématiquement et depuis quelques années maintenant, dès lors qu’il émerge une nouvelle idée de l’esprit, admirable, du très actif Frédéric D. Oberland (Oiseaux-Tempête, Foudre!, Peregrinus Ubiq...
Dusty Mush x Romain Duplessier – Cheap Entertainment On ne se lasse décidément pas des sorties, toujours d’une fraîcheur pas croyable, d’Howlin Banana, ce label au nom vachement cool et mené par un type qui paraît faire seul le travail d’une dizaine -...
MIXCITY x Phatgrafx – TRANSEO TRANSEO, le nouvel album du groupe MIXCITY (« Jazz-Hip-hop-Soul Jam band », écrivent-ils pour synthétiser le propos), s’ouvre comme la page introductive d’une bande dessinée ou d’un roman graphi...
Anna x Maria Midttun – MAY « Je voulais qu’on puisse s'imaginer que la pochette de MAY ait été faite par un enfant. Un enfant, ajoute à bon escient Martin, leader omnipotent d’Anna, « très doué pour le graphisme et pour le mi...
Alasdair Roberts x John Maher – Pangs Une chambre, dévastée (table retournée, tapis froissé, volets éméchés, toiles d'araignée recouvrant les murs...) comme si un invité indésirable (ou le fragment d'un trop lourd passé...) avait décidé...

Comments

comments