Alban Coutoux, La Route du Rock : « les pirates, la cassette : on avait notre logo ! »


Deux ossements – d’humains ou de poulets, peu importe – qui se croisent, et qui forment une croix – on pense au Païen, plutôt qu’au Chrétien. Une cassette audio, sur laquelle l’on serait tenté de deviner la présence de deux yeux ronds, d’un nez (rectangulaire), et même de petits espaces donnant la possibilité d’émettre quelques sons. Et un logo, au final, qui pourrait résumer à lui seul l’identité visuelle d’un festival – La Route du Rock, bi annuel depuis 2016 mais lancé en 91 – l’un des plus cohérents du territoire. Alban Coutoux, programmateur :

Home taping is killing music

« Lorsque Philips a revendu toutes leurs branches discographiques, ils ont lancé la cassette audio. Toutes les autres majors ont hurlé en estimant que plus personne n’allait acheter de vinyles ni d’albums parce que tout le monde allait faire des copies de ces albums sur cassette, pour l’entourage et les potes. C’était la mort annoncée de la musique. Intéressant, c’est un peu les mêmes problématiques qui émergeront plus tard, en 2004, avec l’arrivée du téléchargement…Ce petit logo avait été posé par les majors sur les vinyles avec la baseline : « home taping is killing music » (« faire des cassettes à la maison tue la musique »). En plus de cette symbolique qu’on trouvait forcément intéressant, Saint-Malo reste la cité des corsaires : la tête de mort et les ossements pour le côté pirate, la tête de mort pour le côté musical : on était bon ! »

DIY

Home taping is killing music. Le home made, lui, permet à La Route du Rock de perdurer, un festival au sein duquel l’on pense pas mal « famille » (la plupart de ceux qui y travaillent sont des anciens stagiaires), et où l’on est amené, nécessité faisant loi, à s’activer sur tous les terrains. Alban Coutoux, justement, est l’une des illustrations les plus probantes de cette polyvalence nécessaire. Programmateur en chef du festival, il est également en charge de son identité visuelle, depuis 2001, des fonctionnalités développées, comme beaucoup de monde ici, sur le terrain :

La Route du Rock – 2014

« Notre graphiste de l’époque, qui a réalisé les affiches de 95 à 99 avec Yves Bigot – qui est désormais éditeur, et qui a notamment sorti le livre sur les 25 ans de La Route du Rock – m’avait pris en stage pour me former à ces choses-là. J’avais quelques bases via une formation en communication avec utilisation basique des outils graphiques. Lorsqu’il est parti vivre au Mexique, je me suis retrouvé en charge de ces aspects à sa place. Avec mon poste de programmateur et celui-ci, je me retrouve immergé dans le festival 24 heures sur 24 ! »

La Route du Rock – 2016

Nécessité fait loi, on le disait. La passion aussi, dans ce cas-ci. «Le graphisme, via le graphisme musical, c’est quelque chose qui me passionne depuis que j’écoute de la musique et que j’en achète. Il y a évidemment des pochettes qui m’ont donné envie d’acheter des disques, et inversement y a des albums dont j’adorais la musique mais où j’ai mis du temps à acheter l’album parce qu’elles étaient vraiment laides ! Je suis notamment fan du travail de Peter Saville (le D.A. de la plupart des productions de Factory), et surtout de celui de Vaughan Olivier, lié au label 4AD, et qui a pensé les pochettes des Pixies, de Cocteau Twins, de Lush…Les pochettes des Smiths, aussi, et ces détournements de figures de cinéma, comme celle de The Queen is Dead avec Alain Delon…Clairement, mes premiers amours graphiques viennent de là ! »

« Pêle-mêle, je peux aussi citer le travail de Dominique Issermann pour Nick Cave & The Bad Seeds (Push The Sky Away), de Raymond Pettibon pour Sonic Youth (Goo) ou de Jean-Michel Basquiat pour Rammellzee & K-Rob (Beat Pop) »

« Dans la conception graphique du festival, conclue Alban, il y a un côté DIY auquel on tient. Mais on a jusqu’ici été contraint par nos moyens. Mais si demain on peut faire appel à un illustrateur connu pour illustrer le festival, on s’en privera pas : on ne sait pas de quoi demain sera fait ! » 

La Route du Rock – 2012

 

La Route du Rock, c’est à Saint-Malo du 17 au 20 août. La programmation complète, avec PJ Harvey, Foxygen, Mac DeMarco, Interpol ou DJ Shadow, c’est par ici.

Vous aimerez aussi

New Order x Peter Saville – Music Complete Le véritable retour studio de New Order, 10 ans après sa dernière parution discographique (Lost Sirens, paru en 2013, n’était qu'une compilation d’inédits provenant des sessions d’enregistrement de ...

Comments

comments