À travers le prisme de : Theodore, Paul & Gabriel


Le trio de rockeuses aux envolés oniriques qui vient de sortir leur très optimiste et humaniste opus We Won’t Let You Down nous parle des pochettes qui les touche. Très sensibles à la cohérence visuelle, dans laquelle elles s’illustrent merveilleusement dans leur dernier clip « Darling (Darling) » réalisé par le chorégraphe Philippe Decouflé, Theodore, Paul & Gabriel déclinent les artworks qui gravitent dans leur univers musical.

 Theodore Paul & Gabriel - We Won't Let You Down

D’abord, qui es-tu ?

On est Théodore, Paul & Gabriel, on est trois filles et on fait de la pop/rock/folk.

LA pochette d’album mythique, pour toi, c’est laquelle ?

Il y en a deux : Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles et Unknown Pleasures de Joy Division.

La pochette d’album que tu trouves la plus belle ?

Blue de Joni Mitchell. Elle est toute simple mais très belle et très émouvante.

Joni Mitchell - Blue

Et la plus laide ?

Mosquito des Yeah Yeah Yeahs, tout est affreux.

Mosquito by Yeah Yeah Yeahs

Récemment, y en a t-il une qui t’a marqué ?

Our Nature de Savoir Adore, elle est magnifique et très onirique.

Savoir-Adore

L’artiste / le groupe le plus cohérent d’un point de vue visuel ?

Arcade Fire. Chaque album apporte un univers visuel qui est à la fois nouveau et toujours très cohérent avec ce qu’ils sont et avec leur musique et ils déclinent toujours hyper bien l’artwork dans les clips, les scénographies de concert, etc. Et ils vont toujours chercher dans ce que les nouvelles technologies peuvent apporter de créatif aux univers visuels des artistes, ils ont fait plusieurs clips interactifs géniaux, ils en ont filmé un en direct aux Youtube Music Awards réalisé par Spike Jonze… Ils sont aussi exigeants avec leur musique qu’avec leur univers visuel et c’est très rare.

Le dernier concert qui t’a marqué ?

Le concert de Jessie Ware au Trianon en février dernier. Elle aussi décline hyper bien son artwork dans sa scénographie qui était très belle et très classe.

Jessie Ware - Tough Love

La dernière expo qui t’a marqué ?

L’expo David Bowie à la Cité de la Musique. Il a tellement été un pionnier dans tout ce qui concerne le visuel. C’était la première fois qu’un artiste allait aussi loin et l’expo le montre très bien.

expo-david-bowie

Si tu devais associer un créateur de sons et un créateur d’images au service d’une pochette d’album, sur quelle association fantasmerais-tu ?

Si Arcade Fire faisait un projet avec Xavier Dolan ça pourrait donner un truc assez génial !

La pochette d’un disque peut-elle influencer ta manière de l’écouter ? 

Dans une certaine mesure oui, c’est très rare d’écouter un album sans avoir le moindre a priori dessus – positif ou négatif- et la pochette participe à cet a priori. C’est la première rencontre avec un album, ça ne détermine pas tout mais c’est important !

Pourquoi va-t-on entendre parler de toi très prochainement ?

On a sorti notre deuxième album en mars, ils s’appelle We Won’t Let You Down et en ce moment on est en tournée dans toute la France jusqu’à l’année prochaine. En juin on part faire une tournée en Chine et on sera aux Francofolies de la Rochelle le 10 juillet.

Theodore, Paul & Gabriel (Site officiel/Facebook/Twitter)

Theodore, Paul & Gabriel, We Won’t Let You Down, Belleville Music, 38 min, photo pochette par Emma Picq.

Comments

comments