Shame x Holly Whitaker – Songs of Praise


Les Shame, Londoniens turbulents, auteurs d’un post-punk solide et conventionnel, et donc irrévérencieux, fine gâchette en live, et désormais également en studio (Songs of Praise, qui sort chez Dead Oceans, est leur premier album) qui illustrent ce premier LP via une photo d’eux-mêmes, fiers de tenir entre leurs mains une triplette de petits cochons, encore plus sympathiques vivants qu’en l’état de saucisson ? Deux choses à dire : on s’inscrit d’une part, pour ces résidents du quartier de Brixton (c’est au sud de la capitale), dans cette iconographie purement punk qui a, souvent, considérée que le genre en lui-même autorisait une imagerie basée sur le grand guignol, la poilade sympa, le grand n’importe quoi, sur  (exemple récent, The Garden pour Haha, ou contre-exemple, Idles pour Brutalism).

Chants religieux, et petits cochons

Et d’autre part, il faut avoir à l’esprit que via une vision britannique, Songs of Praise, ça renvoie d’abord aux chants religieux, et notamment à cette émission, religieuse donc, diffusé sur la BBC depuis 1961, avec chants chrétiens et gamins en soutane au programme. En plus de se marrer un peu, en partant à la rencontre de ces cochons, on se fout un peu aussi des traditions durables du pays de la Queen Elisabeth, l’image de cochons et de chants religieux n’étant a priori pas une association habituelle au sein de l’iconographie anglicane…

Et puis, bien sûr, il est compliqué d’évoquer un groupe de musique de langue anglaise aux côtés d’animaux sympas sans penser à la pochette, culte, du Pet Sounds des Beach Boys (que les Shame avaient forcément en tête), les Californiens qui avaient posé en 1965, devant les chèvres du zoo de San Diego, captés par l’oeil photographique de George Jerman en train de nourrir ces animaux pas si domestiques que ça…

The Beach Boys x George Jerman – Pet Sounds

Le son

Partie intégrante de cette nouvelle vague anglophone proposant un post-punk virulent, abrasif, talentueux (Viet Cong, Girl Band, Slaves, Idles…), les Shame donnent naissance à un premier album qui excitera les partisans du genre, et effraiera les autres. Jusqu’ici, tout va bien.

Shame (Facebook / Bandcamp / Twitter / Youtube / Soundcloud)

Holly Whitaker (Site officiel / Facebook / Twitter / Instagram)

Shame, Songs of Praise, 2018, Dead Oceans, artwork par Holly Whitaker

Comments

comments